Climatisation réversible : tout savoir du choix à l'installation

Pour en finir avec les étés irrespirables passés dans le noir et profiter de l’hiver au chaud, tout en réduisant ses dépenses, faire installer une climatisation réversible peut être un bon compromis. Alors que le choix d’appareils ne manque pas, comptez entre 400 et 13.500 € pour vous équiper. Fonctionnement, avantages, frais à prévoir, installation… On vous dit tout sur celle qu’on appelle aussi pompe à chaleur air/air !


Vous ne supportez plus de devoir subir, chaque été, les affres de la canicule et de devoir vivre de longues semaines dans des pièces où les températures sont intenables et n’arrivent pas à baisser la nuit. A contrario, vos radiateurs électriques tournent à plein régime en hiver et vos factures sont de plus en plus salées. Pour trouver un juste équilibre et vous sentir bien chez vous, faire installer une climatisation réversible peut être la solution ! Que vous viviez en appartement ou dans une maison.

Comment fonctionne une climatisation réversible ?

Une climatisation réversible est une pompe à chaleur air/air qui crée aussi bien de la chaleur que du froid dans un logement qui en est pourvu. Le système, utilisé en période de grosses chaleurs pour rafraîchir votre intérieur comme en hiver pour le chauffer, est composé d’unités (intérieure et extérieure) amenées à fonctionner en sens inverse selon les saisons, pour produire de la chaleur ou, au contraire, du froid.

Dans le cadre d’achat d’un logement neuf, le système de climatisation fixe sera généralement intégré dans les travaux de gros œuvre. Pour une rénovation, l’installation d’une climatisation réversible nécessitera des travaux de maçonnerie importants, notamment de réaliser des trous dans les murs pour raccorder les unités intérieur et extérieur.

Prix et caractéristiques d’une clim’ réversible

Equipement

Prix moyen

Avantages

Inconvénients

Climatiseur réversible (monosplit, multisplit, monobloc, inverter, solaire) Entre 400 et 13.500 €

Double vocation : utilisée comme climatisation en été et comme chauffage en hiver, avec un renouvellement de l’air régulier

Factures d’électricité : des économies de 30 à plus de 40 % sont à prévoir en hiver

Economies d’énergie : l’air et la chaleur restitués sont deux à trois fois supérieurs à la consommation d’énergie nécessaire pour que l’équipement fonctionne

Prix d’achat : il peut rapidement devenir onéreux (multisplit et solaire)

Dépendant de la météo : en mode chauffage, l’équipement cesse de fonctionner lorsque la température extérieure atteint les -10 degrés. Un autre système de chauffage est donc nécessaire

Unité extérieure parfois bruyante et peu esthétique : visuellement (elle peut être dissimulée avec un système de cache)

Quel équipement privilégier ?

En matière de climatisation réversible, le choix est large, avec des équipements aux puissances ou multiples options possibles (détecteur de mouvements, programmateur, déshumidificateur…).

Type de climatisation réversible

Utilisation - caractéristiques

Prix moyen TTC (hors pose)

Monobloc Climatise et chauffe une pièce, avec une seule unité intérieure (fixe ou mobile) 200 à 1.100 €
Monosplit Climatise et chauffe une seule pièce 400 à 1.600 €
Multisplit Climatise et chauffe plusieurs pièces, grâce à l’installation de plusieurs unités intérieures) 2.000 à 12.000 €
Climatisation solaire Climatise et chauffe par absorption en utilisant l’énergie du soleil (photovoltaïque et thermique) 1.500 à 13.500 €
Système inverter Climatisation équipée d’une technologie de pointe, qui augmente les performances de l’équipement et réduit les nuisances sonores 15 % plus cher qu’un climatiseur classique

Quels autres frais prévoir ?

Le coût de la pose et de la mise en service de votre climatisation réversible dépendra de l’emplacement plus ou moins complexe retenu mais aussi du type d’installation (contre le mur, sous le plafond, gainable…) et du nombre d’unités intérieures à installer suivant la surface de votre habitation, contribuant forcément à augmenter le temps d’installation et donc la facture finale. Comptez 50 à 80 € TTC l’heure et entre 700 et 1.800 € l’installation.

Comme tout équipement, l’entretien régulier de votre climatisation réversible (filtres, grilles d’aération…) est indispensable pour qu’elle soit performante et que vous puissiez en profiter durablement, été comme hiver. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, cette mission, en plus des nettoyages réguliers réalisés par le propriétaire des lieux, est à confier à un professionnel, qui se chargera de veiller au bon réglage et au bon fonctionnement de votre installation. Comptez entre 100 et 250 € TTC par an.

A ce titre, il peut être judicieux de souscrire un contrat d’entretien auprès de l’entreprise venue vous installer votre clim, qui devra idéalement comprendre le remplacement de pièces défectueuses en plus de l’entretien.

En parallèle, le rechargement en fluide frigorigène de votre climatisation, dès lors que le liquide (qui peut devenir toxique) n’atteint pas non niveau maximum, seront nécessaires pour maintenir une bonne qualité de l’air dans votre habitation. Cette intervention devra obligatoirement être réalisée par un professionnel. S’il n’est pas compris dans votre contrat de maintenance annuel, cette intervention réalisée obligatoire vous coûtera entre 350 et 600 €.

Que faire avant d’installer chez soi une climatisation réversible ?

Avant de vous lancer, il est opportun de réaliser un bilan thermique de votre habitation pour établir le rapport puissance (kw) et surface (m2) et vous permettre d’opter pour l’équipement le mieux adapté à votre logement. N’hésitez pas à solliciter différentes entreprises, de façon à comparer les devis et obtenir le meilleur prix possible pour votre installation.

Dans tous les cas, il est fortement conseillé de confier l'installation et la mise en service de votre équipement à un frigoriste ou un artisan qualifié, pour ne pas devoir composer avec un équipement défectueux et payer, plus tard, des coûts supplémentaires.

Quelles aides de l’Etat espérer ?

Exit le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) pour l’installation d’une climatisation, depuis le 1er janvier 2021. Toutefois, il est possible de profiter de la prime énergie pour tous les systèmes. En ce qui concerne les modèles air-eau, vous pouvez en plus bénéficier de MaPrimeRénov’, versée l’année des travaux par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), qui est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Pour espérer y prétendre, il est nécessaire de faire une demande de devis auprès d’un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Mis à jour le