Appareils électroménagers : comment éviter les dommages électriques ?

Cafetière, four, frigo, machine à laver, télévision, avec la multitude d'appareils électriques qu'il y a dans nos logements et leurs coûts, l'assurance dommages électriques est devenue une option incontournable du contrat d'assurance habitation. Mais que couvre-t-elle réellement et vaut-elle vraiment le coup ? On vous explique tout !


Qu'est-ce qu'un dommage électrique ?

Un dommage électrique c'est lorsque vos appareils électriques branchés à ce moment-là, sont endommagés par la foudre, un court-circuit, une sous-tension ou une surtension, c'est-à-dire suite à une hausse soudaine de la tension électrique dans votre foyer.

Le saviez-vous : vos appareils électroménagers subissent des petites surtensions plusieurs fois par jour, notamment à l'allumage ou à la mise en veille.

Quelle couverture par votre assurance habitation ?

Pour vous assurer contre les évènements suivants : foudre, court-circuit, sous-tension, surtension, la garantie dommages électriques est généralement proposée en option, dans les contrats d’assurance multirisque habitation.

Elle est incontournable si votre logement est équipé d'appareils électroménagers récents. En effet, le coût de l'option sera minime par rapport à l'indemnisation perçue en cas de sinistre.

Notez toutefois qu'une panne interne à vos appareils électriques ne sera pas prise en charge par votre assureur ou si le dysfonctionnement est lié à une suspension de la fourniture d’énergie pour non-paiement d’une facture, par exemple.

L'indemnisation de vos appareils électriques s'effectue généralement en valeur à neuf. Notez toutefois qu'un coefficient de vétusté, correspondant à la perte de valeur de votre bien, pourra être appliqué selon l'âge de l'appareil endommagé. La franchise de votre assurance habitation sera également à déduire de l'indemnisation finale.

Les appareils couverts

Dans la plupart des contrats, l’assurance dommages électriques couvre (liste non exhaustive) :

  • Les appareils électroménagers : machine à laver, sèche-linge, lave-vaisselle, congélateur, frigo, four, cafetière, micro-onde, fer à lisser, sèche-cheveux ;
  • Les appareils high-tech : télévision, ordinateur, mais aussi tablette et smartphone lorsqu'ils sont branchés sur secteur ;
  • Les installations électriques : tableau électrique, chaudière, chauffe-eau, interrupteurs, etc.

Selon votre assureur, une clause peut toutefois limiter sa prise en charge selon l'âge de votre appareil. Par exemple, il peut être précisé que seuls les appareils électriques de moins de 10 ans seront couverts.

Quelles différences avec la garantie incendie ?

Complémentaire à la garantie incendie, la garantie dommages électriques prend le relais selon les circonstances. Concrètement ? La garantie incendie vous couvre des dommages matériels subis. Mais certaines exclusions sont précisées dans les termes de votre contrat. C'est notamment le cas lorsque des appareils électroménagers sont à l'origine d'un incendie.

Dans ce cas, la garantie dommages électriques indemnisera l'appareil détérioré qui a subi une surtension et qui est responsable de l'incendie.

Comment éviter ce type de sinistres ?

Même si vous êtes couverts en cas de dommages électriques, le mieux serait quand même de limiter les risques. Pour cela, voici une liste non exhaustive de quelques tips et conseils à prendre en compte pour ne pas devoir recourir à cette garantie :

  • Vous observez des éclairs au loin ? Un orage est à venir ? Pensez à débrancher vos appareils électriques (télévision, cafetière, téléphone fixe, etc.) ;
  • Si l'orage est violent ou que vous voyez la foudre tomber, coupez totalement l'électricité de votre logement depuis le compteur ;
  • Equipez votre foyer de prises réglementaires et faites contrôler assez régulièrement tous vos matériels électriques ;
  • Achetez en prévision des prises parafoudre ou un disjoncteur parafoudre, conçus spécialement pour protéger des surtensions ;
  • Pensez également à garder toutes les factures de vos appareils électroniques. En effet, elles vous seront demandées en justificatif par l'assurance pour calculer votre montant d'indemnisation en cas de sinistre.

En cas de sinistre d'origine électrique

Si vous subissez un dommage électrique, pas de panique ! Voici les démarches à suivre en cas de sinistre :

  • Il faut d’abord couper le courant, faites cela soit à l’aide de l’interrupteur, du disjoncteur, en débranchant la prise de l'appareil en question ou en le coupant directement depuis le tableau électrique.
  • Après avoir évalué les dégâts, prévenez votre assureur. Vous pouvez faire votre déclaration de sinistre par téléphone ou par lettre recommandée expliquant tous les détails et les dommages subis. (date, lieu, nature, faits, ...)
  • Si les dommages sont faibles, vous pouvez effectuer un devis de réparation de l'appareil endommagé auprès d'un professionnel indépendant ou agréé avec votre assureur. Notez que si le montant des dommages est élevé, un expert pourra être missionné.
  • L'indemnisation se fera par la suite en fonction de vos plafonds, de votre franchise et plus généralement des termes précisés dans vos conditions générales.
Mis à jour le