Le guide complet sur le gaz vert, biogaz ou biométhane !

Baissez le prix du gaz avec Total Direct Energie !-10% sur le prix du gaz HT par rapport au tarif réglementé
J'ouvre mon compteur en ligne !

Pour atteindre les objectifs fixés par la loi sur la transition énergétique, de nombreux outils sont mis en place. Le gaz vert, également appelé biogaz, en fait partie : énergie renouvelable respectueuse de l’environnement, elle se développe rapidement en France. Mais d’où vient le gaz vert ? Quelles sont ses qualités ? Existe-t-il des offres de biogaz pour les particuliers ? Voici un guide complet sur le gaz vert.

Quelle offre de gaz vert me correspond le mieux ? Pour le savoir, il est possible de contacter Selectra au 01 86 65 26 42 rappel gratuit. Les conseillers Selectra sont disponibles du lundi au vendredi de 8h à 21h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h.

Gaz vert, gaz bio, biométhane : qu’est-ce que c’est ?

Le gaz vert, également appelé biogaz, est une énergie 100% renouvelable, à l’inverse du gaz naturel qui est une énergie fossile.

La vidéo ci-dessous explique en images ce qu’est le gaz vert :

 

L’origine du biogaz

Le gaz vert peut être produit de plusieurs manières, mais il est aujourd'hui principalement issu de la méthanisation, c’est-à-dire de la fermentation des matières organiques dans un espace fermé sans oxygène.

Les matières organiques utilisées sont notamment :

  • les déchets provenant des ménages, des supermarchés, des restaurants et des collectivités : restes de repas, résidus des tontes de pelouses, pelures de légumes et de fruits ;
  • les déchets agricoles : le lisier (les excréments liquides), le fumier (les excréments solides ainsi que les litières d’animaux), les résidus des cultures agricoles ;
  • les déchets agro-industriels : le lactosérum et les graisses animales ;
  • les déchets provenant des bassins d’épuration.

En chauffant ces matières dans une cuve close appelée méthaniseur (ou digesteur, ou encore réacteur à biogaz), on obtient du biogaz en seulement quelques semaines.

Du biogaz au biométhane

gaz vert

Le biogaz est le résultat de la fermentation des déchets organiques.

Une fois le biogaz créé, il est possible de :

  1. lui faire subir un traitement léger : il permet alors de chauffer, de créer de l’électricité, ou les deux (cogénération). Cette valorisation du biogaz est effectuée directement par combustion ;
  2. lui faire subir une étape d'épuration après laquelle on obtient du biométhane. Cette énergie est composée à plus de 97% de méthane, ce qui rend son niveau de qualité équivalent à celui du gaz naturel. Il s’agit alors d’une valorisation gazeuse.

Seul le biométhane peut être injecté dans le réseau de distribution national de gaz à destination de tous les consommateurs.

Différents types de sites peuvent produire du biométhane :

  • les exploitations agricoles : les matières et autres déchets de la terre peuvent alors être méthanisés. Au 30 Septembre 2019, les agriculteurs représentent 80% des producteurs de biométhane ;
  • les sites industriels : les déchets du territoire et les déchets organiques issus des ordures ménagères sont méthanisés ;
  • les Stations d’ Épuration (STEP) : méthanisation des boues ;
  • les sites d’Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND) : il s’agit de décharges dans lesquelles les déchets produisent naturellement du biogaz qui est ensuite réceptionné pour être méthanisé.

À la fin du processus de transformation, on injecte une substance odorante dans le biométhane pour qu’il puisse être repéré facilement lors d’une fuite de gaz.

Comment le gaz vert est-il injecté sur le réseau ?

Une fois épuré, le gaz vert peut ensuite être injecté dans le réseau de distribution national pour alimenter les besoins en chauffage, en gaz de cuisson ou encore en production d’eau chaude.

Pour ce faire, le processus est le suivant :

  1. le fournisseur d'énergie verte achète des garanties d’origine auprès de sites de production de biométhane ;
  2. une garantie d’origine correspond à 1 mégawattheure de biométhane que l’on injecte dans le réseau de distribution de gaz français.

De cette façon, la proportion de gaz vert par rapport au gaz naturel classique peut augmenter avec le temps : c’est tout l’enjeu de la transition énergétique.

Quelles sont les qualités du gaz vert ?

Le gaz vert présente un grand nombre de qualités par rapport au gaz naturel classique :

  • il permet de transformer les déchets organiques en énergie renouvelable utile pour tous ;
  • la production du biogaz est rapide et facile ;
  • il peut être injecté dans le réseau de façon locale et ainsi être distribué aux foyers environnants ;
  • les agriculteurs peuvent en tirer un complément de revenus ;
  • avec le biométhane, l’émission de CO2 est 10 à 30% inférieure à celle des principaux combustibles fossiles. La combustion du méthane a l’avantage de libérer très peu de dioxyde de carbone comparé aux autres hydrocarbures. Cela fait du biométhane un gaz plus propre que le gaz naturel ;
  • le coproduit généré lors de sa production (le « digestat ») est un engrais organique pouvant remplacer les engrais chimiques ;
  • le gaz vert peut s'avérer économique : contrairement aux idées reçues, le biométhane n’est pas forcément plus cher que le gaz naturel pour le client final. Chaque fournisseur de gaz peut fixer ses prix.

Vers plus de gaz vert en France

connexion gaz

De plus en plus de foyers utilisent le gaz naturel. L’enjeu n’en est donc que plus important : comment répondre à cette demande tout en limitant les émissions de CO2 du pays et atteindre les objectifs fixés par la loi sur la transition énergétique ?

Il est clair qu’en France, la politique actuelle menée par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) va dans le sens du « verdissement du gaz ». Si le biogaz reste encore peu exploité, il semble incontournable dans le cadre de la transition énergétique.

Pour Jean-François Carrenco, Président de la CRE, « le gaz renouvelable est une solution, avec d’autres, du bouquet énergétique de la France ». En effet, le biométhane aurait un « rôle à jouer » dans le mix énergétique du pays.

Reste alors à « mobiliser les bio-ressources » nécessaires pour en développer l’exploitation et atteindre l’objectif de 10% de gaz vert d’ici à 2030 fixé en 2015 par la loi sur la transition énergétique. Un objectif qui peut être atteint, selon Jean-François Carrenco, « compte tenu de la dynamique engagée et du nombre de projets en cours ».

On peut constater le développement du biométhane à travers les chiffres suivants (au 30/09/2019) :

  • il existe 105 sites d’injection de biométhane ;
  • 90 sites de production et d’injection de biométhane sont raccordés au réseau de distribution national géré par GRDF ;
  • le biométhane permettrait d’éviter près de 1 740 000 tonnes de CO2 d’ici à 2023 (source : « Chiffres clés Climat Air Energie 2015 » de l’Ademe, mai 2016).

Les offres des fournisseurs de gaz vert

Plusieurs fournisseurs d’énergie commercialisent aujourd’hui des offres de gaz vert à destination des consommateurs particuliers de l’hexagone.

Sélection d'offres de gaz vert pour les particuliers
Fournisseur d’énergie Souscription Offre de gaz vert Caractéristiques
Logo Total Direct Energie
Total Direct Energie
01 86 65 26 68
Rappel gratuit
Offre Verte Gaz

10% de biométhane d'origine française ;

Tarifs moins élevés que les tarifs réglementés du gaz naturel d'Engie.

Logo ilek
ilek
09 87 67 52 32
Rappel gratuit
Biogaz ilek

Gaz vert 100% écologique ;

Prix fixé en accord avec le producteur local.

Logo Ekwateur
Ekwateur
09 87 67 16 74
Rappel gratuit
Offre biométhane 100% ou 5%

5 ou 100% de gaz vert dont le consommateur peut choisir la provenance ;

Prix inférieurs aux tarifs réglementés du gaz naturel.

Offre de gaz vert VS offre compensée carbone Il est important de bien différencier les offres de gaz vert des offres « compensées carbone » qui consistent à compenser les émissions de CO2 liées à la consommation de gaz naturel. En effet, les offres « compensées carbone » n’utilisent pas de biogaz.

Updated on