Quel radiateur électrique choisir : puissance, économies, performance

💰 Economisez jusqu'à 200€ par an sur votre facture d'énergieSelectra (lundi-vendredi 7h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
☎️ 01 86 65 26 42 - Rappel gratuit

Le chauffage participe au quotidien à l'amélioration du confort dans un logement. Pourtant, il peut vite représenter un véritable gouffre financier s’il n’est pas adapté et choisi avec soin. Alors quel type de radiateur électrique choisir pour limiter sa consommation d’énergie tout en garantissant un confort optimal ? Voici un guide complet pour tout savoir sur les modèles de radiateurs et leurs spécificités.


? Quel radiateur choisir pour réaliser des économies ?

Choisir le bon type de radiateur

economies chauffage

Le chauffage représente une large part du budget énergie annuel. Pour réaliser des économies, il est donc conseillé d’opter pour un radiateur peu énergivore et optimisé.

Choisir le bon type de radiateur peut impacter significativement le montant de la facture d’électricité, et les consommateurs de l’hexagone en sont conscients : en 2019, 64% d'entre eux sont prêts à changer d’équipement de chauffage, contre 56% en 2015 et 60% en 2017 (d'après le rapport Ipsos pour Via Séva en 2019 - Baromètre de notoriété du chauffage par réseaux de chaleur).

Ainsi, les modèles capables de stocker la chaleur et de la restituer par la suite (même en mode hors tension) sont à privilégier. Par exemple, le radiateur à accumulation conserve la chaleur créée pendant la nuit au moment où le prix du kWh d'électricité est plus bas (avec l’option tarifaire Heures Pleines / Heures Creuses) et la diffuse pendant la journée, même s'il est arrêté. Ce radiateur continue donc à émettre de la chaleur sans consommer d'énergie.

De la même façon, le radiateur à chaleur douce assure une diffusion longue de la chaleur grâce à son cœur à inertie.

Dans la plupart des cas, il est conseillé d’éviter d’utiliser les convecteurs, qui sont les radiateurs les plus gourmands en énergie. Bien qu’ils soient peu chers à l’achat, ils engendrent d’importantes dépenses d’électricité par la suite.

Des fonctionnalités avancées pour réaliser des économies

Au-delà de la puissance et du type de fonctionnement, il est également important de prendre en compte les fonctionnalités avancées du radiateur afin de faire le meilleur choix. Certaines permettent en effet de mieux maîtriser sa consommation d’électricité et ainsi de réaliser des économies.

Il s’agit notamment des fonctionnalités suivantes :

fonctionnalités économie d'énergie
  1. le pilotage à distance : l’utilisateur a la possibilité de programmer ses radiateurs à distance depuis son smartphone ou sa tablette. Il peut par exemple les mettre en marche juste avant de revenir chez lui afin d’améliorer son confort ;
  2. la programmation : cela garantit le maintien d'une température donnée. La programmation peut être faite de façon individuelle ou centrale ;
  3. le détecteur de fenêtre ouverte : il permet d’arrêter le radiateur en cas d'ouverture d’une fenêtre et d’éviter ainsi les déperditions de chaleur ;
  4. le détecteur de mouvements : le radiateur ne fonctionne que si la pièce est occupée ;
  5. l’indicateur de consommation : ce petit écran sert à consulter les dépenses d’énergie en temps réel pour adapter au mieux sa consommation ;
  6. la protection anti-surchauffe : grâce à cette option, il est possible de faire rimer « confort » et « maîtrise de la consommation d’énergie » ;
  7. l’option hors gel : dans une maison secondaire ou pendant une absence prolongée, cela évite les dommages causés par le gel tout en limitant au maximum l'utilisation du chauffage ;
  8. la sécurité enfant : les boutons de commande des radiateurs sont verrouillés sur les positions choisies.

Comment faire baisser sa facture d’électricité ? Pour connaître toutes les astuces permettant de réduire son budget d'électricité, il suffit de contacter un conseiller Selectra au 01 86 65 26 42 rappel gratuit. Cette ligne est ouverte du lundi au vendredi de 7h à 21h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h.

✅ Quels sont les différents types de radiateurs électriques ?

Il existe une large gamme de radiateurs électriques en vente sur le marché, allant du simple convecteur aux modèles à accumulation les plus performants.

Voici le point sur les différents types d’appareils existants et sur leur mode de fonctionnement.

Le convecteur

radiateur convecteur

Bien connu de tous, le convecteur chauffe l’air à l’aide d’une résistance électrique : l’air chaud monte puis est remplacé par l’air froid qui est ensuite chauffé, et ainsi de suite.

L’air chaud généré par le convecteur est sec et d’une température peu homogène. De plus, le mouvement d’air généré par le convecteur tend à soulever la poussière de la pièce.

Le confort de chauffe apporté par ce type de radiateur n’est pas optimal, puisqu’il assèche l’air et perturbe l’équilibre des ions. Pour conserver un taux d’hygrométrie confortable, il peut être utile d’acquérir un humidificateur d’air.

Le convecteur est plutôt destiné aux pièces de passage bénéficiant d’une bonne isolation.

Le radiateur rayonnant

radiateur rayonnant

Également appelé radiateur radiant, il émet des infrarouges qui apportent une impression de chaleur comparable à cette d’une exposition au soleil.

La chaleur est créée par une plaque d’aluminium et des résistances électriques (infrarouges longs) ou par une lampe halogène (infrarouges courts) et diffusée grâce au principe de rayonnement.

Ce type de radiateur ne stocke pas la chaleur générée : ainsi, dès que l’appareil est arrêté, il n’émet plus de chaleur.

Le radiateur à inertie

radiateur inertie

Avec son dispositif de stockage de la chaleur créée, le radiateur à inertie est plus économique que le radiateur rayonnant et le convecteur. Une fois arrêté, il continue à diffuser de l'air chaud.

Il existe deux types de radiateurs à inertie :

  • le radiateur à inertie fluide : l’énergie calorifique est conservée dans un matériau liquide (le fluide caloporteur) ;
  • le radiateur à inertie sèche : la chaleur est stockée dans un matériau solide (pierre volcanique, stéatite ou céramique).

Le radiateur à chaleur douce

radiateur chaleur douce

Véritable hybride, il dispose de deux résistances : l’une chauffe la façade rayonnante, et l’autre chauffe le cœur à inertie.

Ce type de radiateur permet une montée en température rapide tout en assurant une chauffe durable. Il assure une sensation de chaleur comparable à celle d’un chauffage central et n’assèche pas l’air.

Le radiateur à accumulation

radiateur accumulation

Classé dans la famille des radiateurs à inertie, il permet de stocker la chaleur de façon optimale : il peut conserver toute la chaleur accumulée la nuit pour la diffuser tout au long de la journée.

Certains modèles de radiateurs à accumulation sont équipés d'un ventilateur permettant d'accélérer le rythme de chauffe.

Le radiateur soufflant

radiateur soufflant

Il s’agit d’un appareil de chauffe d’appoint permettant de chauffer une petite pièce telle une salle de bain très rapidement.

La chaleur est créée par une résistance puis diffusée par une soufflerie.

Ces radiateurs sont plutôt énergivores, même s’il existe des modèles plus économiques dotés d’éléments en céramiques.

Le radiateur sèche-serviette

radiateur sèche serviette

Voici un radiateur à inertie qui permet de sécher les serviettes tout en chauffant la salle de bain. Certains modèles sont également « soufflants ».

Avec une montée en température rapide, le sèche-serviette diffuse une chaleur plutôt homogène. On trouve des modèles aux designs très variés, s’adaptant à tous les styles de décoration.

⚡ Quelle puissance de radiateur choisir ?

Le choix de la puissance d’un radiateur est essentielle pour assurer un confort optimal.

Si la puissance est trop faible, la chaleur produite n’est pas assez importante et l’utilisateur a tendance à augmenter le thermostat, ce qui fait bondir la consommation d’électricité. Une puissance de radiateur trop élevée n’engendre pas de surconsommation mais représente un investissement de départ inutile puisqu’il pourrait être remplacé par un appareil moins coûteux.

Afin d'opter pour la puissance la plus adaptée, il convient de se baser sur plusieurs critères :

  • la superficie de la pièce à chauffer ;
  • son niveau d’isolation ;
  • sa hauteur sous plafond.

Par exemple, pour une habitation bien isolée et dotée d’une hauteur sous plafond de 2,5 mètres maximum, la puissance à choisir est de 100 Watts par mètre carré. S’il s’agit d’un logement ayant les mêmes caractéristiques mais disposant d’une excellente isolation, il suffit alors de 60 à 70 Watts par mètre carré.

Pour les pièces humides, il est conseillé de choisir une puissance plus élevée que pour les pièces sèches (à hauteur de 25% de plus).

Pour une pièce exposée au nord, en altitude, ou présentant une importante surface vitrée, il est préférable d’opter pour une puissance 10 à 20% plus élevée que pour les autres pièces.

Dans le cas d’une pièce de plus de 30 mètres carrés, il convient d’installer deux radiateurs électriques pour garantir une diffusion optimale de la chaleur.

Performances des différents modes de chauffe
  Montée en température Homogénéité de la chaleur Maintien de la chaleur en mode arrêt Confort de chauffe
Radiateur rayonnant +++ ++ ++ ++
Inertie fluide ++ +++ +++ +++
Inertie sèche ++ ++++ ++++ ++++
Chaleur douce ++++ ++++ ++++ ++++

Puissance du compteur électrique et puissance de chauffage Pour éviter toute coupure d’électricité liée à la mise en marche du chauffage, il convient d’évaluer au préalable la puissance du compteur électrique nécessaire au bon fonctionnement de tous les appareils électriques de l’habitation.

? Quelle est la température idéale dans les pièces de la maison ?

temperature dans chaque piece

Un salon ne nécessite pas d’être chauffé à la même température qu’une salle de bain. Il est d’ailleurs prouvé que le fait de réduire le chauffage d’1°C fait baisser la consommation énergétique de 7%. Que ce soit pour le respect de l’environnement ou pour le bien-être du portefeuille, il est donc essentiel d’optimiser l’utilisation du chauffage dans son logement.

L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) fixe les températures idéales suivantes :

  • le salon, la salle à manger, la cuisine et le bureau : 19°C ;
  • la chambre : 16°C pour les adultes, entre 18°C et 20°C pour les bébés ;
  • la salle de bain : 22°C lorsqu’elle est utilisée, 17°C le reste du temps.

En parallèle, il est important d’opter pour un type de radiateur adapté à la pièce de la maison. Par exemple, le radiateur à inertie (fluide ou sèche) est à privilégier dans les pièces de vie, alors que les radiateurs convecteurs ou rayonnants peuvent être suffisants pour les pièces de passages telles que les couloirs ou l’entrée. Selon la situation, il peut être astucieux de combiner plusieurs types de radiateurs électriques dans un même logement.

Voici un tableau permettant de choisir au mieux son mode de chauffage :

Quel mode de chauffage pour quelle pièce ?
  Séjour Cuisine Salle de bain Chambre Couloir, entrée, chambre d’amis
Radiateur rayonnant ++ ++++ +++ + ++++
Inertie fluide ++++ ++++ ++++ ++++ ++
Inertie sèche ++++ ++++ ++++ ++++ ++
Chaleur douce ++++ +++ ++++ ++++ +

Comment réguler au mieux la température de sa maison ? Afin de maximiser le confort à l’intérieur de son logement, il peut être intéressant d’installer une sonde extérieure pour conserver une température stable à l’intérieur quelles que soient les conditions météorologiques.

Updated on