Les démarches pour les compteurs d’énergie une fois la vente de son logement signée


Vendre son logement fait partie des grands moments dans une vie. Entre l’excitation et le stress que le déménagement peut provoquer, certaines formalités peuvent vous échapper. Parmi elles, la fermeture et l’ouverture de vos compteurs énergétiques. En effet, avant votre emménagement certaines démarches sont à effectuer si vous souhaitez profiter d’une maison chauffée et éclairée.

Quelles sont mes obligations avant de vendre mon logement ?

La réglementation autour de la vente immobilière a beaucoup évolué ces dernières années. Ces changements, ayant pour but de protéger vendeur et acheteur, vous obligent à fournir certains éléments quant aux performances énergétiques de votre logement. Parmi eux, le diagnostic de performance énergétique (DPE), qui informe les potentiels acquéreurs de la consommation énergétique de l’habitation. Réalisé par un expert, bâtiment, logement, installations de chauffage, système pour chauffer l’eau sont passés au crible afin de fournir un bilan précis de la consommation énergétique du bien mis en vente.

Obligatoire si votre logement a été construit il y a plus de 15 ans : le diagnostic électrique de vente. Régi par le Code de la construction et de l’habitation, il doit être réalisé par un expert certifié. Celui-ci, contrôlera avec précision la sécurité de vos installations électriques et les potentiels dangers qui en résultent.

Comme pour les installations électriques, les équipements nécessitant du gaz pour fonctionner doivent être vérifiés. Il est impératif de faire établir un diagnostic gaz avant la vente de votre logement. Comme pour les diagnostics précédents, il devra être réalisé par un expert certifié.

Dois-je procéder à la fermeture de mes compteurs d’énergies avant la vente ?

Si vous ne souhaitez pas devoir vous acquitter de la consommation énergétique des futurs occupants de votre logement vous allez devoir procéder à la fermeture de vos compteurs et à la résiliation de vos contrats. Ces démarches, qui sont gratuites, peuvent être effectuées à tout moment. Cependant, il est préférable de les commencer quelques jours, voire le jour de votre déménagement.

Muni de vos relevés et numéros de compteurs, de vos numéros clients, et de votre nouvelle adresse, contactez vos fournisseurs pour leur signaler votre déménagement. Il est important de bien relever son index de consommation pour que ceux-ci puissent éditer votre facture de clôture et solder le reste de vos consommations d’énergies. Facture qui vous sera envoyée directement à votre nouvelle adresse. Sachez que certains fournisseurs proposent la résiliation directement depuis son espace client, un bon moyen pour gagner du temps.

Puis-je souscrire de nouveaux contrats avant mon emménagement ?

Nombreuses sont les personnes à avoir déménagé dans un logement dépourvu de gaz et d’électricité. En cause ? Leur manque d’anticipation. En effet, une fois que les anciens occupants du logement ont fait leur demande de résiliation, les gestionnaires de gaz et d’électricité procèdent à la clôture d’approvisionnement du logement. Pour ne pas être confronté à cette situation, il faudra demander l’ouverture de vos compteurs d’énergie quelques semaines avant votre emménagement.

Si vous souhaitez garder le même fournisseur de gaz et d’électricité, les démarches de résiliation de vos anciens contrats et l’ouverture des nouveaux peuvent se faire simultanément. Cependant, un déménagement s’avère être le moment idéal pour jeter un œil à ce que propose la concurrence.

Que vous souhaitiez conserver votre offre ou en souscrire une nouvelle, les délais et les tarifs d’ouverture de compteurs seront sensiblement identiques. Comptez une quinzaine de jours pour procéder à la mise en service de vos compteurs. Quant aux tarifs, ils sont identiques pour tous et s’élèvent à 18,46 euros pour la mise en service électrique et 18,26 euros pour le gaz.

Mis à jour le