Déménager pour devenir propriétaire de son logement

Le contenu de cet article peut présenter des informations obsolètes. Nous nous efforçons de maintenir à jour le site autant que possible.

Après plusieurs années, payer un loyer peut être frustrant. En effet, l’argent dépensé chaque mois ne permet pas de vous constituer un patrimoine sur le long terme ou de faire une plus-value. Si vous êtes prêt à franchir le pas, une solution existe : déménager pour devenir propriétaire de votre logement. Faire l’acquisition de sa résidence principale doit toutefois être une décision mûrement réfléchie. Crédit immobilier, assurances, taxes… Devenir propriétaire ne s’improvise pas, c’est pourquoi il est important d’anticiper certains frais et démarches.


Devenir propriétaire de son logement : à quoi faut-il faire attention ?

Lorsque vous recherchez des biens immobiliers, pensez à garder une marge de manœuvre dans votre budget. En effet, au moment de fixer le prix maximum de votre futur appartement ou maison, vous avez certainement pris en compte votre capacité d’emprunt. En d’autres termes, vous avez déterminé le montant que vous pouvez emprunter à la banque pour acquérir votre logement et avez estimé vos mensualités de crédit.
Mais plusieurs frais peuvent venir s’ajouter. Si vous achetez dans l’ancien, prévoyez une enveloppe pour les travaux à réaliser : toiture, sol, électricité, plomberie… Qu’il s’agisse d’importants travaux de rénovation ou d’une mise au goût du jour, les dépenses peuvent rapidement s’envoler. Heureusement, vous pouvez bénéficier d'aides pour l'isolation du logement.
Prenez également en compte les frais de notaire, l’assurance de prêt immobilier, la taxe foncière ou encore les charges de copropriété. Concernant ce dernier point, nous vous recommandons de demander les derniers procès-verbaux (PV) d’assemblée générale avant d’acheter. Vous connaîtrez ainsi l’état de la copropriété et si des travaux importants ont été votés.

Des travaux qui modifient l'installation électrique ou de gaz ? Vous devrez obtenir une attestation de conformité de vos installations : Qualigaz pour le gaz, Consuel pour l'électricité.

Obtenir et rembourser son crédit immobilier

Vos revenus déterminent le montant maximal de votre crédit. Si vous avez une situation stable et un apport financier - en général 10% du prix du bien immobilier - la banque sera plus encline à vous proposer des conditions d’emprunt intéressantes. Dans les mois qui précèdent votre demande de crédit, veillez également à montrer des comptes irréprochables : pas de découvert, pas d’achat hors de prix ou intempestif… Si vous présentez un profil à risques, cela pourrait nuire à votre demande.
Pour trouver la meilleure offre de prêt, mettez en concurrence les banques et choisissez celle qui aura la proposition la plus intéressante.
Une fois l’offre signée, vous devrez rembourser chaque mois une somme fixe auprès de la banque. Vos mensualités de crédit incluent l’amortissement du capital emprunté ainsi que les intérêts d’emprunt.
Toutefois, ce ne sont pas les seuls frais dont vous devrez vous acquitter chaque mois… Votre mensualité de prêt s’accompagne en effet de la cotisation de votre assurance emprunteur.

Vous pourrez difficilement vous passer de cette assurance et pour cause : elle constitue une solide protection pour la banque mais aussi pour vous.

  • Assurance de prêt : à quoi ça sert ?
  • En cas de décès, invalidité ou incapacité de travail, l’assurance emprunteur rembourse l’établissement de crédit du capital prêté ou des mensualités.
  • De votre côté, s’il vous arrive quelque chose (dans la limite des risques couverts), vous demeurez propriétaire de votre bien. En cas de décès, vos héritiers.
  • ou bénéficiaires conservent la propriété de votre logement et n’ont pas à rembourser le prêt à votre place. C’est l’assurance qui s’en charge.

Mettre en concurrence les assurances emprunteur

Assurer son prêt immobilier n’est pas une obligation légale. Néanmoins, vous n’obtiendrez votre crédit qu’à condition de souscrire une assurance décès-invalidité. Dans les faits, l’assurance emprunteur est donc obligatoire.
Cette information est primordiale car l’assurance peut peser lourd dans votre budget. Avec des taux d’intérêt bas, elle prend une place plus importante dans le coût de votre crédit. Elle représente ainsi jusqu’à un tiers de son coût.
Une solution existe cependant pour réduire le montant de vos cotisations : faire une délégation d’assurance. Concrètement, il s’agit de mettre en concurrence les offres d’assurance-crédit : la banque vous contraint peut-être à assurer votre prêt, mais elle ne peut vous obliger à souscrire son propre contrat.
Pour que la banque accepte votre demande, soyez vigilant sur un point : le contrat d’assurance que vous présentez doit avoir des garanties au moins équivalentes à celui de votre banque.

Raccorder son logement neuf au réseau d'électricité Découvrez comment effectuer les démarches de raccordement avec Enedis dans une maison neuve.

Préparer son déménagement

Vous avez concrétisé votre projet immobilier ? Félicitations ! Une dernière étape vous sépare cependant de votre nouveau logement : le déménagement. Pour que ce moment-clé soit une réussite, plusieurs démarches sont à effectuer (et anticiper) :

  • Si vous êtes actuellement locataire, vous devez informer votre propriétaire de votre départ et respecter le délai de préavis ;
  • Pensez également à résilier vos contrats d’internet, téléphone, électricité, gaz ;
  • Enfin, redirigez votre courrier vers votre nouvelle adresse et indiquez ce changement aux principaux organismes (banque, impôts, employeur…).

Vient ensuite le jour-J. Vous pouvez faire appel à un professionnel qui s’occupera de votre déménagement, ou bien gérer seul cet événement. Dans ce cas, prévoyez le matériel nécessaire : cartons, emballages, camion…
Vous voilà prêt à déménager pour devenir propriétaire de votre logement !

Mis à jour le