Augmentation électricité 2020 : prix, tarifs, analyse

💰 Economisez jusqu'à 200€ par an sur votre facture d'énergieSelectra (lundi-vendredi 7h-00h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
☎️ 01 86 65 26 42 - Rappel gratuit

La dernier hausse du prix de l'électricité en date est celle de Février 2020. Cet article explique dans un premier temps les motifs et le contexte autour de cette décision des pouvoirs publics puis, dans un second temps, les meilleures alternatives pour trouver les offres d’électricité les moins chères.


 

Août 2020 : nouvelle augmentation du tarif de l'électricité

augmentation electricite

Lors de sa délibération du 2 Juillet 2020, la CRE a officiellement communiqué sur une nouvelle évolution du prix des tarifs réglementés de vente d'électricité. En moyenne, le tarif réglementé d'EDF augmentera dès le 1er Août 2020 de la façon suivante :

  • Tarifs bleus résidentiels : +1,82 % HT (soit 1,55% TTC), ce qui représente 2,24 €/MWh ;
  • Tarifs bleus professionnels : +1,81 % HT (soit 1,58% TTC), représentant ainsi une augmentation de 2,21 €/MWh.

Cette hausse des prix s'explique principalement par une augmentation du TURPE (tarifs d'utilisation des réseaux publics d'électricité) dans les domaines HTA et BT (haute et basse tension).

Les effets de cette évolution sur les options tarifaires sont les suivants :

Évolution moyenne du tarif de l'électricité réglementé par option tarifaire (TTC)
Consommateurs/option tarifaire Base Option HP/HC EJP TEMPO
Résidentiels 1,9 % 1,4 % 1,9 % 1,5 %
Non résidentiels 1,6 % 1,4 % 1,4 % 1,2 %

Source : Calcul effectué par la CRE à partir des données de clients EDF.

Nouvelle hausse du prix de l’électricité en Février 2020

Le 16 Janvier 2020 dernier, la CRE a annoncé officiellement que le tarif réglementé de l'électricité verra son prix augmenter de 2,4% dès le 1er Février 2020. Et ce pour les raisons suivantes :

  1. Les prix sur les marchés de gros ont augmentés (+2,4 €/MWh HT soit 1,5 % TTC) et le niveau d'écrêtement de l'ARENH a également augmenté (147 TWh pour 2020 contre 133 TWh pour 2019) ;
  2. Les coûts de commercialisation ont augmentés en raison des coûts d'acquisition pour les certificats d'économie d'énergie qui sont désormais plus importants ;
  3. Les coûts et recettes des TRVE doivent être rattrapés.

Par ailleurs cette hausse est déterminée par une évolution du niveau moyen de 3,1% HT représentant 3,6 €/MWh, autrement dit une augmentation de 2,4% TTC. Voilà comment se présente cette évolution :

  • + 2,4 % TTC pour le tarif réglementé des particuliers ;
  • + 2,4 % TTC pour le tarif réglementé des professionnels.

Cette nouvelle hausse correspond à une augmentation moyenne de 21€/an sur la facture du consommateur particulier d'EDF.

Nouvelle augmentation du prix de l’électricité en Août 2019

Suite à la délibération de la CRE (Commission de Régulation de l'Énergie), les prix du tarif réglementé pour l’électricité ont une nouvelle hausse de 1,23 % en raison d’une augmentation du TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d'Électricité). Cette mesure a été mis en application dès le 1er Août 2019, 2 mois seulement après l’évolution historique de 5,9 % en Juin 2019.

La structure des coûts est composée de plusieurs charges, expliqués ci-bas dans l’article, et si l’une d’elle évolue, cela se répercute directement sur le prix de l’électricité. Dans le cas présent, c’est le coût du transport et de l'acheminement de l’énergie jusqu’au client qui sont affectés par une hausse et qui concerne directement l’activité du gestionnaire de réseau en France.

En effet, depuis le déploiement massif des compteurs linky, c’est Enedis qui va profiter de cette augmentation pour veiller à la rénovation des infrastructures du réseau (frais de distribution et frais d'entretien), toujours dans le souci d’assurer une distribution optimale envers les consommateurs.

En somme, le tarif réglementé de l’électricité voit son prix grimper de 1,47 % HT autrement dit, 1,23 % TTC. Cette augmentation se présente de la façon suivante :

  • + 1,26 % TTC pour le tarif réglementé des particuliers ;
  • + 1,10 % TTC pour le tarif réglementé des professionnels.

Comment bénéficier de la meilleure offre face à l'augmentation du prix de l'électricité ?La meilleure option est de choisir une offre à prix fixe qui ne s'indexe pas sur le tarif réglementé et qui de ce fait évite de subir ce type d'augmentation. Il est possible d'avoir, à titre gratuit, des conseils de l'expert en comparaison d'offre d'énergie Selectra au 01 86 65 26 42 rappel gratuit

Augmentation du prix de l'électricité en Juin 2019, les explications

La CRE (Commission de Régulation de l'Énergie) a pour rôle de proposer aux ministères chargés de l’énergie et de l’économie, ces tarifs réglementés pour l’énergie. Sachant que, dans la plupart des cas, le gouvernement suit les décisions et recommandations de la CRE puisqu’elle doit mettre en conformité les charges avec les tarifs réglementés. Le détail de cette augmentation de tarif pour l'électricité est la suivante :

  • Augmentation de 7,7 % HT (5,9 % TTC) : pour le tarif bleu résidentiel ;
  • Augmentation de 7,7 % HT (5,9 % TTC) : pour le tarif bleu non résidentiel.

A noter que les TRVE (Tarifs Réglementés de Vente d'Électricité) sont effectifs en métropole continentale, à la clientèle des particuliers tout comme aux professionnels ayant souscrit une puissance de compteur de 3 à 36 kVA.

Initialement, le prix du tarif réglementé pour l’électricité devait être augmenté de 3% au début de l’année mais au vu du contexte avec la crise des gilets jaunes, les pouvoirs publics ont jugés plus utile de mettre en pause cette augmentation. Au 31 Janvier donc, la CRE a donné ces éléments au gouvernement et devait l’appliquer au plus tôt le 1er Mars. Finalement le pouvoir en place, a bien mis en oeuvre cette solution proposée.

Les causes de l'augmentation du tarif réglementé pour l'électricité

Cette hausse des tarifs réglementés pour l’électricité émanent de plusieurs facteurs :

  1. La conjoncture de l’énergie sur les marchés de gros a eu un impact en causant une augmentation des prix à hauteur de 4,6 % TTC ;
  2. Le doublement de la moyenne des prix sur les garanties de capacité pour 1,3 % TTC.

En somme, l'augmentation des tarifs régulés de l’électricité provient en grande partie de la situation économique au niveau internationale. En effet, cette hausse du prix de l’énergie n’affecte pas que l’électricité mais impacte aussi le cours du baril de pétrole et le fioul notamment.

Il y’a également un autre élément à prendre en compte, c’est que la CRE, au vu de l’augmentation des prix de l’énergie sur le marché mondial, doit calibrer le tarif bleu EDF afin de ne pas fausser la concurrence. Effectivement, celle-ci se veut très compétitive depuis la libéralisation du marché en 2007 et la pluralité de fournisseurs qui fleurissent en France depuis cet événement.

D’ailleurs, une grande partie des fournisseurs alternatifs proposent des offres à tarifs indexés sur le tarif réglementé. Donc pour équilibrer les forces concurrentielles la CRE a décidé d’avoir recours à cette mesure.

La France n’est pas la seule exception au niveau européen, les mêmes régulations ont été adoptés pour les mêmes raisons par l’Espagne, l’Italie , la Belgique et l’Allemagne.

Historique des évolutions de prix de l’électricité

Historique des évolutions du tarif réglementé pour l'électricité
Analyse de l'historique des évolutions moyennes du tarif réglementé

Les tarifs bleus résidentiels ont connus une hausse plus ou moins soutenue depuis 2010, à l'exception du 1er Août 2016 et du 1er Août 2018 ou les tarifs réglementés ont connus une baisse identique de 0,5%. Le plus grand pic a eu lieu le 1er Aout 2013 avec une augmentation de 5%. A noter aussi qu'entre 2014 et 2015 une hausse similaire a eu lieu à hauteur de 2,5%. Il faut savoir que l'augmentation du prix de l'électricité en Juin 2019 a connu la plus forte hausse depuis 20 ans.

Quelles sont les composantes du prix de l’électricité ?

Pour calculer le montant final du tarif réglementé de l’électricité, plusieurs éléments sont à prendre compte :

  1. Prix d’accès régulé à l’électricité nucléaire historique ;
  2. Coût du complément d’approvisionnement (au prix de marché) ;
  3. La garantie de capacité ;
  4. Coûts d’acheminement de l’électricité ;
  5. Coûts de commercialisation ;
  6. Rémunération de l’activité de fourniture.

Approvisionnement en énergie et en capacité

Le coût d’approvisionnement en énergie et en capacité = la somme du coût d’approvisionnement à l’ARENH + le coût du complément d'approvisionnement effectué sur le marché de gros.

Les tarifs réglementés de vente (TRV) sont basés sur le fait que les fournisseurs achètent de l’ARENH à un prix de 42 € par mégawattheure. Il est à noter que la part ARENH en tant que consommateur du tarif bleu représente en moyenne, environ, 2 tiers du volume d’électricité consommé.

On constate, par ailleurs, que la demande des fournisseurs alternatifs est supérieur à ce que le volume ARENH ne permet, ce qui entre autre oblige donc ces derniers à acheter leurs énergies plus chères ailleurs. De ce fait, l’ARENH n’a accordé, au prorata que 75,2% de la demande totale, en volume des fournisseurs. La vraie différence de prix se trouve donc là puisque l’ARENH ne délivre aux fournisseurs que 100 TWh contre une demande de 132,98 TWh.

Qu'est ce que l'ARENH ?L'ARENH (Agence Régulé à l'Electricité Nucléaire Historique) a été mis en place depuis 2011 dans le but de permettre aux fournisseurs alternatifs (Total Direct Energie, Eni, Cdiscount etc..) de racheter au fournisseur historique (EDF) une partie de sa production en nucléaire.

Coûts d’acheminement de l'électricité

Cet élément est déterminé par la CRE (Commission de Régulation de l'Énergie) à partir du barème des prix du Tarif d’Utilisation du Réseau Public d'Électricité (TURPE). Appliqué depuis le 1er Août 2018, les coûts n’ont pas évolués depuis cette année (-0,21 % en moyenne).

Concrètement la TURPE permet la facturation de l'acheminement de l'électricité sur les réseaux de distribution (ENEDIS par exemple). Ce barème s'applique à tous les consommateurs raccordés aux réseaux de distribution (haute tension ou basse tension), qu’importe le fournisseur d’énergie chez qui le client a souscrit.

Coûts de commercialisation

En définitive, la CRE considère qu’elle doit réguler les tarifs réglementés propres à ceux d’EDF car elle concerne la majorité des consommateurs en France.

La CRE se basent donc sur les coûts d’EDF pour les CEE (Certificats d’Economie d’Energie) en faisant régulièrement des audits et les résultats de ces derniers montrent qu’il y’a une augmentation des coûts prévisionnels pour l’année 2019.

En parallèle, les prévisions des coûts commerciaux ont baissés dans la même mesure. En attendant les résultats finaux de ces audits la CRE a décidé de ne pas augmenter les coûts commerciaux inclus dans les tarifs réglementés en vigueur pour cette période actuelle. Si rattrapage il y a, l’évolution du prix se fera en proportion dans la prochaine proposition tarifaire.

Rémunération de l’activité de fourniture

La partie rémunération de l’activité des fournisseurs d’énergie se basent principalement sur la traduction de risques entre les écarts entre les résultats prévisionnels et les résultats réels. Cette différence peut être sensiblement importante lors de la hausse de la consommation électrique en hiver.

Dans le détail, la CRE exerce une politique de couverture prudente de ce risque avec une rémunération qui se conforme à une échelle de 3,5 % du tarif réglementé de ventes hors taxes, soit en moyenne 3,7 €/MWh pour les consommations en tarif bleu EDF.

Les grilles tarifaires du tarif bleu EDF

Le prix des tarifs réglementés de l’électricité pour le marché des particuliers sont les suivants :

Prix du tarif réglementé de l'électricité - TTC
Puissance Abonnement mensuel base Prix du kWh base Abonnement mensuel HPHC Prix du kWh heures pleines Prix du kWh heures creuses
3 kVA 103.08 € 0.1557 € - - -
6 kVA 127.92 € 0.1557 € 139.20 € 0.1798 € 0.1344 €
9 kVA 152.64 € 0.1597 € 172.08 € 0.1798 € 0.1344 €
12 kVA 177.48 € 0.1597 € 203.16 € 0.1798 € 0.1344 €
15 kVA 201.48 € 0.1597 € 232.56 € 0.1798 € 0.1344 €
18 kVA 226.08 € 0.1597 € 259.56 € 0.1798 € 0.1344 €
24 kVA 279.60 € 0.1597 € 320.64 € 0.1798 € 0.1344 €
30 kVA 335.76 € 0.1597 € 354.12 € 0.1798 € 0.1344 €
36 kVA 377.16 € 0.1597 € 401.52 € 0.1798 € 0.1344 €

Grille tarifaire à jour au 1er octobre 2020

Quelles sont les alternatives pour trouver les meilleures offres d’électricité ?

Compte tenu de cette augmentation significative du prix du tarif réglementé de l’électricité, les consommateurs ont la liberté de résilier sans frais et sans conditions au tarif bleu EDF pour souscrire chez un fournisseur alternatif, qui eux, proposent les meilleurs tarifs sur le marché.

La meilleure manière de contrer ces augmentations est de souscrire à une offre à prix fixe, cela donne comme possibilité d'avoir un prix bloqué pendant toute la durée du contrat.

Voici une sélection d’offres de fournisseurs alternatifs proposant des réductions importantes par rapport au tarif réglementé :

Selection d'offres des fournisseurs alternatifs en France
Fournisseurs Nom de l'offre Remise par rapport au tarif réglementé Téléphone
Cdiscount Energie Offre Electricité Cdiscount jusqu'à 15 % 01 86 65 26 43
Rappel gratuit
Mint Energie 100% Online & Green -17 % 09 74 59 46 30
Rappel gratuit
Total Direct Energie Offre Online -10 % 01 86 65 26 68
Rappel gratuit
Updated on