Vous êtes ici

Déménagement

09 73 72 59 00

Prix de l'électricité : prix du kWh chez les fournisseurs en 2018

L’électricité est l’un des principaux postes de dépenses dans chaque ménage. Cependant, peu savent qu’il n’existe pas qu’un tarif unique du kWh sur toute la France. Il fluctue d‘un fournisseur à un autre et suivant encore divers facteurs. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le coût de l’électricité pour mieux déterminer l‘offre qui répond la mieux à son profil.


Evolution du tarif réglementé de 2005 à 2018

Le prix du kWh évolue d’une année à une autre suivant une augmentation régulière ponctuée quelques fois par des baisses.

Le cas des tarifs du kWh d'électricité

Le tarif bleu EDF (tarif réglementé d'électricité) est fixé par l’Etat et soumis à un avis consultatif de la Commission de la Régulation de l’Energie. Ce prix proposé uniquement par EDF et quelques ELD, évolue au maximum 2 fois par année. L’augmentation des coûts de l’électricité notamment pour les tarifs réglementés est induite par divers facteurs :

  • La réhabilitation du parc de centrales nucléaire et des réseaux d’électricité ;
  • La fluctuation du prix du marché de gros ;
  • La hausse des taxes qui constituent environ le tiers du coût final de chaque kWh ;
  • La rémunération de la commercialisation de l’électricité ;
  • Le financement des actions d’efficacité énergétique.

Voici un récapitulatif de cette augmentation depuis 2005 à 2018 :

Augmentation du coût du kWh par année
Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Augmentation en % 0 +1,7 +1,1 +2 +1,9 +3 +1,7 +2 +7,5 +5,5 +5 +1,5 +1,7 +0,8

Le cas du coût du gaz naturel

Les facteurs de fluctuation

Comme le tarif bleu de l’électricité, celui du gaz est lui aussi fixé par les pouvoirs publics. Il est proposé uniquement par Engie, le fournisseur historique du gaz. Sa valeur est déterminée sur la base de 3 éléments dont :

  • Les dépenses hors approvisionnement qui sont à la charge du gestionnaire du réseau ;
  • Les diverses taxes appliquées sur le gaz naturel qui ne cessent pas de croître d’année en année ;
  • La facture d’approvisionnement.

L’historique des fluctuations

La majorité des prestataires d’énergie se basent sur le tarif régulé du gaz, pour optimiser l’intérêt de leurs offres en proposant de meilleures réductions.

Ce tarif affiche une augmentation de 80% entre 2005 et 2012. Il s’est ensuite engagé dans une phase descendante avec une baisse d’à peu près -10% entre 2013 et 2015. Une importante réduction de -25% est alors affichée en 2016. Elle est due à la diminution globale du prix du pétrole sur le marché de gros. Cette baisse n’est toutefois, que de courte durée, car elle s’ensuit d’une importante ascension des prix de plus de 15% au milieu de la même année 2016.

Les pouvoirs publics mettent certes, tout en œuvre pour limiter cette flambée de prix. La formule tarifaire utilisée a été même ré-étudiée pour que le cours du baril de pétrole n’ait qu’un moindre impact sur la fluctuation du cours du gaz naturel. L’indexation devant être en grande partie axée sur le marché du gaz.

Cela a grandement permis de réduire les tarifs depuis 2013. Il n’a pu toutefois, instaurer une maîtrise sur le long terme de la volatilité du tarif de gaz naturel.

Les prévisions tablent encore sur une tendance à la hausse pour les prochaines années. Cela s’est notamment vérifiée tout au long de l’année 2017 et même pour l’année 2018, avec la hausse de 0,7€/MWh du coût de l’approvisionnement.

Le prix du kWh d’électricité EDF en 2018

Une dizaine d’années après la libéralisation du marché énergétique, EDF, le fournisseur historique d’électricité en France maintient son monopole. Le tarif réglementé reste jusqu’ici le tarif standard, même si les prestataires d’énergie alternatifs rivalisent de compétitivité pour se démarque.

D’ailleurs, le nombre de Français ayant basculé vers des offres alternatives ne cesse pas d’augmenter. Fin 2017, EDF perdait 3000 clients par jour, 100.000 clients par mois

Prix de l'électricité avec le tarif bleu EDF

Le tarif réglementé de l’électricité n’est proposé que par EDF ainsi que quelques Entreprises Locales de Distribution ou ELD. Il est à ce jour, l’offre ayant le plus d’abonnés malgré que ces derniers aient le droit de basculer chez les fournisseurs de leur choix.

L’option base

La principale caractéristique de cette offre est son coût unique de kWh. Cette option est dédiée aux consommateurs possédant un compteur de puissance au moins égale à 9 kVA.

Prix du kWh - Tarif bleu EDF (tarif réglementé) - option base pour les particuliers
Puissance
souscrite
Abonnement annuel TTC Prix du kWh TTC
3 kVA   €   €
6 kVA   €   €
9 kVA   €   €
12 kVA   €   €
15 kVA   €   €
18 kVA   €   €
24 kVA   €   €
30 kVA   €   €
36 kVA   €   €

Prix des grilles  

L’option heures pleines / heures creuses

L’abonnement coûte ici plus cher, mais le kWh de l’électricité est très bas durant les 8 heures creuses quotidiennes. Les 16 heures restantes sont dites heures pleines, car le prix du kWh y est plus élevé.

Elle peut être souscrite par tous les consommateurs détenant un compteur de puissance s’affichant au dessus de la barre des 6 kVA.

Prix du kWh - Tarif Bleu EDF (tarif réglementé) - option HPHC pour les particuliers
Puissance souscrite Abonnement annuel TTC Heures Pleines TTC Heures Creuses TTC
6 kVA   €   €   €
9 kVA   €   €   €
12 kVA   €   €   €
15 kVA   €   €   €
18 kVA   €   €   €
24 kVA   €   €   €
30 kVA   €   €   €
36 kVA   €   €   €

Prix des grilles  

L’option Tempo

Cette option arbore 6 différents tarifs du kWh selon le jour et la plage horaire. Elle est idéale pour les personnes utilisant fréquemment des appareils électriques particulièrement énergivores. La programmation de l’utilisation de ces appareils aux horaires où le kWh coûte peu, permet d’économiser sur la facture énergétique.

Elle ne convient donc pas aux consommateurs utilisant un système de chauffage électrique.

Cette option est dédiée aux usagers ayant un compteur de puissance s’affichant dans les 9 kVA.

Prix du kWh - Option Tempo EDF (prix TTC)
Puissance souscrite Abonnement annuel en € TTC Prix du kWh en € TTC
Bleu HC Bleu HP Blanc HC Blanc HP Rouge HC Rouge HP
9 kVA   €  €  €  €  €  €  €
12 kVA   €
15 kVA   €
18 kVA   €
30 kVA   €
36 kVA   €

Prix  

Prix de l'électricité avec l'offre vert électrique

EDF s’engage via cette offre à fournir de l’énergie d’origine renouvelable dans le réseau de distribution et de quantité égale à celle consommée par l’abonné. Cette offre permet à tout consommateur d se positionner dans le courant de la préservation de l’environnement.

Ses coûts changent d’une option à une autre.

L’option base

Prix du kWh - offre EDF Vert Electrique - option base pour les particuliers
Puissance
souscrite
Abonnement annuel TTC Prix du kWh TTC
3 kVA -- --
6 kVA   €   €
9 kVA   €   €
12 kVA   €   €
15 kVA   €   €
18 kVA   €   €
24 kVA   €   €
30 kVA   €   €
36 kVA   €   €

Prix  

L’option heures pleines / heures creuses

Prix du kWh - offre EDF Vert Electrique - option HPHC pour les particuliers
Puissance souscrite Abonnement annuel TTC Heures Pleines TTC Heures Creuses TTC
3 kVA -- -- --
6 kVA   €   €   €
9 kVA   €   €   €
12 kVA   €   €   €
15 kVA   €   €   €
18 kVA   €   €   €
24 kVA   €   €   €
30 kVA   €   €   €
36 kVA   €   €   €

Prix  

Prix du kWh d'électricité chez les différents fournisseurs alternatifs

Voici quelques offres d’électricité (Prix TTC mars 2018) ainsi que le montant de la facture annuelle calculée sur la quantité de kWh moyenne consommé par les ménages français en 2018 (puissance 6 kVA, option base).

Comparaison des prix à payer pour les principaux fournisseurs d'électricité
Tarif base - Tarifs TTC Mars 2018 -
Fournisseurs Nom de l'offre Prix à payer (€/an) Infos & souscriptions
Cdiscount Energie Cdiscount énergie - offre online 415€ 09 77 40 20 30
Butagaz Butagaz - Offre électricité fixe 1 an 422€ 09 74 59 55 11
Mint Energie Mint Energie - 100% Smart &Green 425€ 09 74 59 33 16
Direct Energie Direct Energie - Offre Online électricité 427€ 09 74 59 49 48
Total Spring Total Spring - Electricité fixe 427€ 09 74 59 49 48
Greenyellow Greenyellow - Energie connectée 427€ 09 69 39 09 60
Happ-e Happe - Offre électricité 433€ 09 87 67 37 01
Eni ENI - Offre Wbeo Electricité 433€ 09 75 18 66 12
Proxelia Proxelia - Domelia 436€ 09 75 18 80 39
Planète Oui Planète Oui - Offre Electricité 100% renouvelable 436€ 09 87 67 54 62
Electricité de Provence Electricité de Provence - Energie verte 438€ 09 98 51 00 34
Energies du Santerre Energies du Santerre - Domelec confort 36 mois 439€ 03 22 73 31 82
Direct Energie Direct Energie - Offre classique 440€ 09 74 59 49 48
Energies du Santerre Energies du Santerre - Domelec confort 24 mois 440€ 03 22 73 31 82
Alterna Alterna - Idéa Elec 440€ 08 00 71 12 34
Proxelia Proxelia - aLPeNERGIE 441€ 09 75 18 80 39
Energies du Santerre Energies du Santerre - Domelec 12 mois 442€ 03 22 73 31 82
Plüm Energie Plum Energie - Offre électricité 443€ 09 87 67 53 05
Alterna Alterna - Idéa Verte 443€ 08 00 71 12 34
GEG GEG - 100% web 445€ 09 74 59 22 44
Engie Engie - Elec énergie garantie 1an 445€ 09 75 18 59 05
Direct Energie Direct Energie - Offre verte électricité 448€ 09 74 59 49 48
EDF EDF - Tarif réglementé 454€ 09 69 32 15 15
Sowee Sowee - Electricité verte 454€ 08 06 80 04 44
Sélia Sélia - Sélia Integrall 454€ 09 69 39 79 01
Butagaz Butagaz - Offre électricité fixe 2 ans 454€ 09 74 59 55 11
EDF EDF - Offre verte EDF 454€ 09 69 32 15 15
ekWateur ekWateur - Electricité 100% verte 460€ 09 87 67 16 74
ekWateur - Electricité 100% verte fixe 461€
Sélia Sélia - Sélia Intergreen 462€ 09 69 39 70 01
Eni ENI - Astucio Eco Electricité 464€ 09 75 18 66 12
ENI - Evo Electricité 464€
Engie Engie - Elec energie garantie 2ans 470€ 09 75 18 59 05
Engie - Elec Ajust 3ans 470€
Engie - Elec energie garantie 3 ans 470€
Engie - Elec ajust 2ans 470€
Mon Elec 1 an 470€
Eni ENI - Astucio planète électricité 470€ 09 75 18 59 05
ilek Ilek - Electricité de la Loire 504€ 09 75 18 53 37
Ilek - Electricité du Roussillon 511€
Ilek - Électricité de Bourgogne 512€
Ilek - Electricité de Côte d’Azur 514€
Ilek - Electricité de Seine et Marne 514€
Ilek - Electricité des Yvelines 514€
Ilek - Electricité des Pyrénées 520€
Enercoop Enercoop - Offre particuliers 541€ 09 70 68 07 65

jaune : Offres plus avantageuses que le tarif réglementé ; rose : Offres au même coût que le tarif réglementé ; rouge : Offres plus coûteuses que le tarif régulé.

Les astuces pour obtenir des réductions sur le prix du kWh en 2018

La majorité des ménages français sont encore abonnés au tarif réglementé d’EDF. Cela ne veut toutefois, en aucun cas, dire que c’est l’offre la plus intéressante de toutes celles accessibles sur le marché actuel. Les consommateurs ne sont pas tous au courant de leur droit de résilier gratuitement et à tout moment leur contrat d’énergie.

Basculer chez un autre fournisseur alternatif d’énergie permet en général de réaliser d’importantes économies, notamment si le choix de l‘offre est bien faite. Les prestataires alternatifs rivalisent en effet de compétitivité pour attirer plus de clients en se démarquant d’EDF et de leurs concurrents.

Le changement de fournisseur est ainsi, la meilleure solution pour économiser sur sa facture d’électricité. D’autant plus que c’est une opération facile et dépourvue de risques :

  • La résiliation et la souscription d’un contrat de fourniture d’électricité sont totalement gratuites ;
  • Aucune intervention technique ni de changement de compteur n’est requise, car le gestionnaire du réseau de distribution reste le même à savoir Enedis ;
  • L’électricité obtenue reste la même ;
  • Le consommateur ne souffre d’aucune interruption de fourniture d’électricité, car le nouveau fournisseur prend immédiatement le relais dès la résiliation du contrat en cours ;
  • Le consommateur qui décide de résilier son contrat aux tarifs réglementés peut y revenir quand il le veut et sans aucune contrainte. C’est le principe de réversibilité.

Toutes les démarches à suivre pour changer de prestataire d’électricité sont décrites dans la vidéo ci-dessous :

L’achat groupé Le changement de fournisseur peut aussi se faire en souscrivant à une opération d’achat groupé. Un important rabais est négocié en contrepartie de la promesse d’une base clientèle étoffée.

Prix du kWh selon le type d'offres

Le tarif règlementé est réservé aux consommateurs particuliers qui représentent près de 85% des Français. Les prestataires alternatifs s’appuient sur sa valeur pour proposer des offres plus compétitives.

Les réductions se font d’ailleurs, ressentir dès même la souscription en profitant d’une remise immédiate sur le coût de l’abonnement ou sur le prix du kWh. Le coût de l’électricité évolue ensuite selon si le prix du kWh de l'offre concernée est indexé sur les tarifs bleus ou fixe.

La composition de la valeur d’une facture de consommation d’électricité

Chaque facture d’électricité est composée de 3 coûts :

  • La valeur de l’abonnement qui représente la partie invariable de toutes les factures d’un abonné. Elle diffère selon la puissance du compteur d’électricité détenu ;
  • Le coût du kWh qui varie selon les fluctuations générales du tarif réglementé s’il y est indexé et aussi selon la quantité d’électricité consommée ;
  • Les taxes et contributions qui fluctuent selon les décisions des pouvoirs publics.

Les différents types d’offres de fourniture d’électricité

Les offres de fourniture d’électricité se déclinent en 3 types :

Les tarifs réglementés

La fixation de la valeur des tarifs réglementés ou tarifs régulés ou bleus revient aux pouvoirs publics. Ils ne sont aussi proposés que par EDF et quelques ELD. Leur fluctuation est soumise au contrôle de la Commission de Régulation de l’Energie ainsi que le ministère de l’économie et de l’énergie.

Ce tarif est largement prisé par les Français. Il est toutefois, l’un des plus chers sur le marché.

Les offres à prix indexés

Ces offres sont garanties être moins chères que les tarifs réglementés. Elles permettent également d’assurer une meilleure maîtrise des fluctuations hors taxes du coût du kWh. En effet, leurs tarifs sont proportionnels aux tarifs régulés et suivent donc leur évolution.

Les prestataires alternatifs peuvent même quelques fois proposer une certaine réduction par exemple sur le coût de l’abonnement ou sur celui du kWh.

Les offres à prix fixe

Il existe 2 sortes d’offres à prix fixe :

Les offres à prix fixe non révisable

En souscrivant à ces offres, le consommateur se met à l’abri de toutes les augmentations du coût de l’électricité. Le prix est en effet, garanti rester à sa valeur durant une période déterminée à l’avance. Cela assure une meilleure maîtrise de ses factures énergétiques.

Cependant, si le tarif réglementé à diminuer, cet abonné ne pourra pas en bénéficier.

Les offres à prix fixe révisable

Engie et Eni proposent eux aussi des offres à prix garantis fixes durant 3 ans à partir de la date de souscription. Ces offres sont dédiées aux consommateurs particuliers détenant un compteur de puissance égale à 6 kVA :

  • Engie Elec Ajust 3 ans proposée par Engie (plus d'infos au 09 87 67 94 10 - rappel gratuit);
  • Astucio éco élec proposée par Eni (plus d'infos au 09 87 67 54 33 - rappel gratuit).

Mais cette fois-ci les prix fixes proposés sont révisables à la baisse. Les abonnés sont ainsi, à l’abri des augmentations du coût de l’électricité hors taxes tout en pouvant espérer d’éventuelles baisses. Cette révision à la baisse plafonnée à -7% du coût hors taxe ne peut toutefois, être effectuée qu’à chaque date anniversaire de la souscription.

Voici un comparatif des offres à prix fixe révisable d’Engie et d’Eni :

Comparatif entre les offres d'électricité à prix fixe d'Engie et ENI - à jour au 5 mars 2018
Fournisseur Engie
Engie Elec Ajust 3 ans
ENI
Astucio éco élec
Prix kWh TTC Base 0.1465 € 0.1456 €
Heures pleines 0.1597 € 0.1581 €
Heures creuses 0.1249 € 0.1236 €
Caractéristiques
  • Prix fixe pendant 3 ans, révisable à la baisse à date anniversaire du contrat en cas de baisse des tarifs réglementés ;
  • Pas de garantie à être moins cher que le tarif réglementé à la souscription ;
  • Offres Sans engagement

Les facteurs de la fluctuation du coût de l’électricité

La consommation de l’électricité est mesurée en kilowattheure ou kWh. Le coût du kWh fluctue en fonction de 3 critères :

  • L’option souscrite pour l’abonnement (base ou heures pleines / heures creuses) ;
  • La puissance du compteur (3 kVA, 6 kVA, etc.) ;
  • Le type d’offre choisie selon le fournisseur.

Le tarif de l'électricité en fonction de la puissance du compteur

Les compteurs d’électricité ont des puissances différentes : 3, 6, 9, 12, 15, 18, 24, 30 ou 36 kVA ou KiloVoltAmpère. La puissance d’un compteur donné est inscrite sur chacune des factures de consommation qui lui sont reliées.

Le coût du kWh et de l’abonnement varient d’une puissance à une autre, d’une offre à une autre et d’une option à une autre.

Le prix du kWh selon l'option tarifaire

Les offres de fourniture d’énergie se déclinent en 4 options tarifaires :

  • Tarif base qui est caractérisé par un coût unique qu’importe l’heure et le jour ;
  • Option double tarif à 2 tarifs différents : l’un moins cher durant les heures creuses et un autre coût plus élevé pour les heures pleines ;
  • L’option Tempo à 6 différents tarifs selon la plage horaire et le jour (uniquement pour EDF) ;
  • L’option EJP ou Effacement des Heures de Pointe qui est caractérisé par 2 tarifs. L’un qui est quasiment égal à celui des heures creuses durant 343 jours de l’année. Les 22 jours restants situés entre le 1er novembre au 31 mars, est très élevé (option non disponible à la souscription).

Les options Tempo et EJP sont essentiellement proposés par EDF, le fournisseur historique d’électricité. Le coût du kWh varie d’une option à une autre. Il peut même changer selon les heures ou jours selon le cas.

Le coût de l'électricité dépend du fournisseur et de l'offre

Tous les prestataires d’énergie établissent eux-mêmes leurs tarifs, et ce, à l’exception d’EDF avec son tarif bleu. Les tarifs réglementés de ce dernier sont en effet, décidés par les pouvoirs publics sous le contrôle du CRE et des ministères concernés. De ce fait, les fournisseurs alternatifs peuvent proposer des offres à tarifs inférieurs aux tarifs régulés.

Le profil de consommation diffère d’un ménage à un autre. Le plus simple pour dénicher l’offre qui correspond la plus à son profil est d’utiliser un outil de comparaison des tarifs d’électricité en vigueur.

La composition du prix de l'électricité

Le coût de l’électricité doit couvrir toutes les dépenses générées par sa production, son transport, sa distribution, sa commercialisation et bien sûr les taxes.

Tous les prestataires d’électricité doivent payer une même part du coût de l’acheminement de cette énergie et des taxes qui lui sont appliquées. Chacun peut cependant, choisir le coût de la commercialisation, car c’est ce qui leur permettrait de se rémunérer.

La production électrique

La France est l’un des lus grands producteurs d’électricité dans le monde. La plus grande partie de sa production est d’origine nucléaire, même si celle renouvelable gagne du terrain.

Le marché énergétique français est certes, ouvert à la concurrence depuis 2007, mais EDF garde le monopolise encore. Il assure à lui seul près de 90% de la production d’électricité de France.

Le transport de l'électricité

Une fois produite, l’électricité doit être acheminée à travers le réseau de lignes à haute tension vers le point de distribution. La gestion de ce réseau est à la charge de la RTE. Cette entité est responsable du bon fonctionnement et de la sécurisation de ces axes d’acheminement.

Le transport doit être effectué dans le respect de la libre concurrence. Les actions de la RTE sont donc soumises au contrôle de la Commission de Régulation de l’Energie ou CRE.

La distribution de l'électricité

Le réseau à moyenne et basse tension de 1 300 000 km relie les postes électriques aux consommateurs. Ce réseau de distribution est administré par Enedis sur près de 95% du territoire, le reste étant géré par les ELD ou Entreprises Locales de Distribution. Ce sont ces gestionnaires qui assurent toutes les interventions techniques touchant au compteur dans la zone administrée.

La distribution de l’électricité se fait uniquement via ce réseau qu’importe le fournisseur en question. La transparence et la libre concurrence doivent être respectées tout au long de l’opération par le gestionnaire concerné. Elle est donc également soumise au contrôle de la CRE.

La fourniture de l'électricité

Le fournisseur d’électricité est rémunéré pour la distribution de l’électricité à ses clients et la mise pour la mise en relation de ces derniers avec le gestionnaire du réseau de distribution.

La vente d’électricité est totalement prise en charge par le prestataire d’énergie qui la commercialise aux usagers. Ces fournisseurs achètent l’électricité en gros auprès des producteurs puis le revendent ensuite aux consommateurs.

Tous les utilisateurs d’énergie qu’ils soient professionnels ou particuliers peuvent acheter leur électricité chez le fournisseur de leur choix.

Les taxes de l’électricité

Il y a un grand écart entre la valeur réelle de l’électricité consommée et celle de la facture reçue. Les 4 taxes sur l’électricité représentent environ le tiers de la facture finale.

  • La Contribution au Service Public de l’Electricité ou CSPE qui constitue dans les 16% du montant final de la facture. Elle pallie les dépenses générées par l’ouverture du marché énergétique à la concurrence ;
  • La Contribution Tarifaire d’Acheminement ou CTA qui représente dans le 1% du coût total de la facture. cette taxe forfaitaire augmente avec la puissance souscrite. Elle finance la retraite des agents e l’IEG ;
  • Les Taxes sur la Consommation Finale d’Electricité ou TCFE qui constituent dans les 6% de la valeur totale de la facture d’électricité ;
  • La Taxe sur la Valeur Ajoutée ou TVA est de 5,5% sur le coût de l’abonnement et sur la valeur de la TVA. Elle est de 20% quand elle s’applique sur la consommation d’électricité, sur la TCFE et sur la CSPE.

Le point sur la tarification évolutive de l’énergie

La tarification progressive consiste à faire évoluer le coût de l’électricité en fonction de la quantité consommée dans un ménage. Ce système de tarification se subdivise en plusieurs tranches de consommation. Le prix du kWh augmente d’une tranche plus basse à une plus élevée et ainsi de suite.

Les objectifs de la tarification progressive de l'énergie

Ce dispositif attribue à chaque foyer un volume de base et un malus leur sera appliqué pour chaque tranche de consommation dépassée. La tarification progressive vise donc 3 buts :

  • Ecologique en incitant les consommateurs à réduire leur dépense d’électricité et à réaliser des travaux de mise aux normes énergétiques pour éviter de subir les malus ;
  • Social, car le coût du kWh de la première tranche est égale au tarif spécial de première nécessité. L’électricité est ainsi accessible à tout le monde même aux ménages les plus nécessiteux. Ce prix est largement compensé par celui plus cher des tranches supérieures. La consommation d’électricité est proportionnelle au niveau d’aisance de chaque foyer. Ainsi ce sont les consommateurs qui ont un revenu plus élevé qui finance l’écart entre les différents coûts des tranches ;
  • Economique, car ce dispositif permettrait de réduire la quantité d’électricité consommée. Les besoins en investissement dans la production de cette énergie en seront également diminués.

Les problèmes auxquels se heurtent la tarification progressive de l'énergie

Déjà mis en place dans plusieurs pays européens, la tarification évolutive n’est pas encore appliquée en France. Les obstacles à son application sur le marché énergétique français sont en effet nombreux :

  • La consommation d’énergie n’est pas toujours corrélée avec le niveau d’aisance de chaque foyer. En effet, une famille nombreuse avec un faible niveau de revenu peut consommer une quantité élevée d’énergie. Elle aurait de ce fait, du mal à prendre en charge leur facture énergétique ;
  • L’application de ce dispositif de tarification revient à supprimer le coût de l’abonnement. Or, ce coût qui est proportionnel à la puissance du compteur, incite les ménages à limiter leur consommation ;
  • Les consommateurs pourraient être tentés de se tourner vers d’autres sources d’énergie peu écologiques comme le fioul pour éviter de subir les tracas de ce dispositif ;
  • Les factures où seront apposés les malus seront émises une fois par an. Cette fréquence est insuffisante pour inciter les usagers à changer leur mode de consommation.