Quelle est la consommation moyenne d'électricité d'une maison ?

Mis à jour le
min. de lecture

Le contenu de cet article peut présenter des informations obsolètes. Nous nous efforçons de maintenir à jour le site autant que possible.

La consommation moyenne d’électricité d’une maison varie selon plusieurs facteurs et impacte directement le montant des factures d’électricité. Pourtant, elle peut aussi donner des clés pour réaliser des économies. Alors comment estimer sa consommation électrique moyenne ? Comment réduire son budget d’électricité en modifiant légèrement ses habitudes ? Est-il intéressant de changer de fournisseur afin de payer moins cher ? Voici toutes les réponses pour mieux maîtriser ses dépenses d’énergie.

⚡ Quelles sont les différentes consommations électriques d’une maison ?

Il existe 4 principaux postes de consommation électrique dans un foyer (source : Engie) :

  • le chauffage (environ 62% de la consommation mensuelle du ménage) ;
  • les appareils électriques du quotidien (20%) (électroménager, informatique, hi-fi, éclairage, etc.) ;
  • le chauffage de l’eau sanitaire (10%) ;
  • la cuisson (8%).

Quelle est la consommation d’électricité pour le chauffage de la maison ?

Le chauffage électrique est sans conteste le poste de dépenses énergétiques principal d’une maison : on estime que sa consommation annuelle moyenne est de 100 kWh par mètre carré à chauffer. En effet, plus la maison est grande, plus la facture d’électricité est élevée.

Chauffage d'une maison

Cela dit, d’autres facteurs entrent en jeu :

  • la température sélectionnée : selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), diminuer de 1°C la température du chauffage permet de réaliser 5 à 10% d’économies d’énergie. La température idéale pour une pièce à vivre est de 19°C ;
  • la qualité de l’isolation de la maison ;
  • le modèle du radiateur électrique et son niveau de performance énergétique ;
  • la propreté des chauffages et leur positionnement dans la pièce (loin des fenêtres et de tout objet pouvant entraver leur diffusion) ;
  • l’installation de thermostats basiques ou connectés permettant de piloter la température ;
  • la situation géographique de l'habitation ;
  • la saison : le chauffage est davantage utilisé pendant l’hiver, ce qui engendre une hausse de la consommation par rapport à l’été. Ainsi, RTE (Réseau de Transport d'Électricité) estime que la consommation électrique globale augmente de 2 400 MW par degré perdu lorsque la température extérieure descend sous la barre des 15°C (source RTE - Bilan électrique 2019) ;
  • le taux d’occupation de la maison.

Si la surface de l’habitation est supérieure à 60m² et que le logement est chauffé à l’électricité, il est conseillé d’opter pour une offre proposant une réduction sur le prix du kWh d'électricité afin de réaliser des économies sur ses factures.

Quelle est la consommation d’électricité du chauffe-eau ?

ballon d'eau chaude

La consommation d’un chauffe-eau électrique est étroitement liée aux facteurs suivants :

  • le nombre de personnes vivant dans le foyer ;
  • les habitudes de consommation des occupants : durée des douches, fréquence des bains, etc.

Voici un tableau permettant d'estimer la moyenne de la consommation d'électricité pour un chauffe-eau selon le nombre d'occupants dans le foyer :

Moyenne de la consommation électrique d'un chauffe-eau selon le nombre d'occupants
Nombre d'habitants Consommation électrique annuelle (en kWh)
1 occupant 800 kWh
2 occupants 1 600 kWh
3 occupants 2 200 kWh
4 occupants 2 800 kWh
5 occupants 3 400 kWh
6 occupants 4 000 kWh

Quelle est la consommation électrique d’un chauffe-eau ? Le chauffe-eau électrique consomme en moyenne 800 kWh d’électricité par an et par personne. Selon les situations (performance du chauffe-eau, habitudes de consommation), ce chiffre peut être dégressif s'il y a plus de 3 habitants.

Quels sont les appareils électriques les plus énergivores ?

Hormis le chauffage et le chauffe-eau, l’utilisation des appareils électriques impacte également la consommation annuelle d’électricité globale.

Par exemple, l’éclairage représente une consommation moyenne de 1 100 kWh/an et par personne. C’est pourquoi il est essentiel de se tourner de préférence vers des ampoules à basse consommation, plutôt que vers des lampes halogènes particulièrement gourmandes en électricité.

Le tableau ci-dessous présente la consommation annuelle moyenne des principaux appareils électriques utilisés au quotidien. Il est important de préciser que ces données sont indicatives et sont sujettes à des variations (source RTE - Bilan électrique 2019).

Moyenne de la consommation électrique annuelle des principaux appareils ménagers du quotidien
Appareil électrique Consommation électrique annuelle pour une utilisation classique (en kWh/an)
Four 150 kWh/an
Lave-linge 160 kWh/an
Télévision 200 kWh/an
Lave-vaisselle 200 kWh/an
Plaques électriques de cuisson 210 kWh/an
Box internet 220 kWh/an
Réfrigérateur 270 kWh/an
Congélateur 340 kWh/an
Sèche-linge 370 kWh/an
Lampe halogène 500 kWh/an

L’étiquette énergie pour réaliser des économies ? Pour réduire ses factures d’électricité, il est conseillé de se tourner vers des appareils peu énergivores. L’étiquette énergie, rendue obligatoire sur les produits électroménagers en vente depuis 1992, classe les appareils selon leur niveau de performance énergétique (entre A+++ et G). Elles représentent une information majeure pour les consommateurs qui souhaitent mieux maîtriser leur consommation d'électricité.

Quelle est la consommation moyenne d’électricité en France ?

Comment calculer sa consommation moyenne d’électricité ?

calcul consommation moyenne electricite

Le calcul de la consommation électrique d'une maison s’effectue sur la base de plusieurs critères :

Le résultat reste toutefois à nuancer : la consommation varie également selon les habitudes de consommation du ménage, ou encore selon sa situation géographique.

La vidéo ci-dessous explique les démarches à effectuer pour connaître sa consommation d’électricité moyenne :

 

Pour estimer sa consommation électrique moyenne de façon plus précise, il est possible d’utiliser l’outil d’estimation Selectra. Il suffit d’y renseigner plusieurs informations concernant notamment les caractéristiques du logement, sa situation géographique, l’usage de l’électricité, la qualité de l’isolation, les appareils électriques utilisés, etc.

Qu’est-ce que le Diagnostic de Performance Energétique ?

Créé par l’Etat dans le but d’aider les propriétaires à effectuer l’estimation de la performance énergétique de leur habitation, le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) met en évidence deux mesures :

  • la consommation énergétique du logement ;
  • le taux d’émission de gaz à effet de serre.

Ce diagnostic se présente sous la forme de deux étiquettes (l'une pour l’énergie, l'autre pour le climat) semblables à celles des appareils électroménagers. Les logements sont classés du moins énergivore (A) au plus énergivore (G).

Le DPE est généralement effectué lors de la mise en vente ou en location d’un logement. Le propriétaire fait alors appel à un professionnel accrédité par le Comité Français d’Accréditation (COFRAC) qui vient évaluer les points suivants :

  1. la superficie de l’habitation ;
  2. l’orientation ;
  3. l’état des menuiseries (ouvertures) ;
  4. le type de chauffage utilisé ;
  5. les matériaux utilisés pour la construction et l’isolation de l'habitation.

Des conseils d’optimisation de l’isolation et du chauffage sont également donnés par le professionnel afin de réduire les consommations d’énergies.

Combien de temps le certificat DPE est-il valable ? Le Diagnostic de Performance Energétique est valable pour une durée de 10 ans. Il est obligatoire pour tous les logements depuis 2006, qu’ils soient mis à la vente ou à la location, sauf s’ils sont occupés moins de 4 mois par an.

Comment évolue la consommation électrique moyenne en France ?

La tendance globale est claire : l’efficacité énergétique des foyers français progresse nettement, puisque la consommation électrique moyenne tend à baisser de façon significative.

En 1973, la consommation moyenne d’énergie annuelle était de 352 kWh par mètre carré et par an. En 2010, elle descend à 190 kWh par mètre carré et par an. La baisse est donc avérée.

Cela s’explique notamment par l’amélioration de la qualité d’isolation des logements et par les nouvelles habitudes de consommation des foyers, qui sont devenus plus économes. À titre d’exemple, la consommation moyenne d’électricité utilisée pour chauffer un mètre carré a diminué de 57% entre 1973 et 2010.

Toutefois, en parallèle, le développement du nombre d’appareils électroménagers et électriques (informatique, hi-fi, etc) tend à faire augmenter la consommation d’électricité spécifique (2,3 fois plus importante en 2010 qu’en 1973).

Réduire sa facture d’électricité en changeant de fournisseur

reduire facture electricite

Changer de fournisseur est l’une des façons de réaliser des économies sur ses factures d’électricité : certaines offres affichent en effet des réductions sur le prix du kWh d'électricité HT.

Le tableau ci-dessous dresse la comparaison des prix de l'électricité entre différents fournisseurs d'électricité, qui proposent des offres avec remise par rapport au Tarif Bleu d'EDF.

Les estimations de ce tableau sont effectuées avec le comparateur d'électricité Selectra et sont basées sur les critères suivants :

  • Nombre d’habitants dans le foyer : 2
  • électricité utilisée pour le chauffage, l’eau chaude et la cuisson
  • Équipements électroménagers : lave-vaisselle
  • Ville et code postal : Paris (75011)
  • Option tarifaire : Base
  • Puissance de compteur : 6 Kva

⚡ Quel fournisseur d'électricité est le moins cher en option base ?
Fournisseurs d'électricité Offres d'électricité Budget de 12 mois Économies par rapport au tarif de référence* Abonnement par an Prix d'1 kWh
Ekwateur
ELECTRICITÉ 100% VERTE PRIX FIXE
🌳 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
Avis clients sur Ekwateur : 2.6/5

Budget estimé à
1918 €
Économie de
623 €
197.99 € 0.1811 €
Ekwateur
ELECTRICITÉ 100% VERTE VARIABLE
🌳 Offre verte !
⚖️ Des prix indexés !
Avis clients sur Ekwateur : 2.6/5

Budget estimé à
1938 €
Économie de
604 €
197.99 € 0.1831 €
Alterna
ÉLECTRICITÉ VERTE 100% FRANÇAISE
🌳 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
Avis clients sur Alterna : 2.6/5

Budget estimé à
1996 €
Économie de
545 €
165.58 € 0.1927 €

*Tarifs € TTC à jour du 23/05/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 9500 kWh en option base (6 kVA)

Existe-t-il d’autres façons de réaliser des économies d’électricité ?Un conseiller Selectra vous oriente dans le choix de la meilleure offre d'électricité selon votre profil de consommation, au :
01 86 65 26 42 du lundi-vendredi 7h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h
rappel gratuit.

✅ Optimiser l’isolation pour réaliser des économies d’énergie

isolation

Le constat est sans appel : un logement bien isolé consomme moins qu’un logement mal isolé. En effet, une bonne qualité d’isolation évite les déperditions de chaleur et réduit ainsi les besoins en chauffage.

On estime ainsi que la consommation moyenne électrique liée uniquement au chauffage d’une maison de 100 m² se situe entre 9 350 kWh (si l’isolation est bonne) et 13 650 kWh par an (si l’isolation est médiocre). Pour un logement de 70 m², on compte entre 5 000 et 7 200 kWh par an.

L’écart de consommation est flagrant : il est donc recommandé d’optimiser l’isolation de son logement afin de réduire ses factures d’électricité. Si ces travaux représentent un investissement non négligeable, ils peuvent être rentabilisés à moyen-terme ; il existe également des aides pour les travaux d’isolation telle que la prime énergie EDF, par exemple.

Le tableau ci-dessous propose une estimation permettant de différencier la consommation en chauffage électrique entre un logement bien isolé et un autre mal isolé :

L'impact de l'isolation sur la consommation électrique annuelle du chauffage
Surface Qualité d'isolation Consommation électrique annuelle moyenne (en kWh/an)
20 m²
(1 à 2 habitants)
Basse 3 300 kWh
Standard 2 850 kWh
Haute 2 450 kWh
30 m²
(studio : 2 habitants)
Basse 4 600 kWh
Standard 3 950 kWh
Haute 3 300 kWh
40 m²
(appartement : 2 à 3 habitants)
Basse 5 900 kWh
Standard 5 000 kWh
Haute 4 150 kWh
50 m²
(appartement : 2 à 3 habitants)
Basse 7 200 kWh
Standard 6 100 kWh
Haute 5 000 kWh
75 m²
(appartement : de 3 à 4 habitants)
Basse 10 400 kWh
Standard 8 800 kWh
Haute 7 200 kWh
100 m²
(maison : plus de 3 habitants)
Basse 13 650 kWh
Standard 11 500 kWh
Haute 9 350 kWh
120 m²
(maison : plus de 5 habitants)
Basse 16 250 kWh
Standard 13 650 kWh
Haute 11 050 kWh